11 mars 2008

'Sarkozynho' vence em eleição municipal

Ce titre est celui d'un article du Globo, l'equivalent du Monde au Bresil. Et on peut trouver cet article en premiere page du site du Globo online, ce que je trouve quand meme tres fort! et drole... Sarkozynho pourrait meme s'appliquer a notre president, en reference a sa taille, remarquez... Que l'issue des elections municipales neuilleennes ("ville peuplee de millionnaires" selon l'auteur de l'article) fasse la une d'un journal bresilien, voila qui est cocasse!
Posté par marc o à 06:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 octobre 2007

Aéroports…

Encore. Une arrivée joyeuse, puis un départ, qui l’est moins. En fait, ce n’est pas si triste, les départs. Parce qu’on ne se rend pas compte que l’être aimé s’en va pour de bon, qu’on ne va pas le revoir pendant longtemps. Alors on rit, on est bien, et on pense que demain on pourra se revoir. Et puis Air France a trouvé la parade pour les amoureux tristes de se quitter : la compagnie aérienne offre 300 euros à ceux qui se portent volontaires pour partir le lendemain lorsque le vol du jour est surbooké. On accepte, forcément, rester... [Lire la suite]
Posté par marc o à 00:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 septembre 2007

Alors, il était comment, ce Sam?

Lui était très gentil, un pro des RH à n'en pas douter, très professionnel en tout cas, du genre qui dit "installez vous monsieur A.", et aussi "je suis désolé monsieur A", tellement professionnel d'ailleurs qu'il rappelle dans la seconde lorsque je lui envoie un mail lui demandant de me redonner les raisons pour lesquelles ils ont décidé de me "demander de ne pas envisager une carrière au sein de notre cabinet" (c'est écrit ainsi dans la lettre que j'ai reçue aujourd'hui, probablement signée par... [Lire la suite]
Posté par marc o à 19:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 septembre 2007

La guerre !

10h20 : les places pour le concert de Mika le 24 octobre prochain au Zénith sont mises en vente depuis 20 minutes, et c’est déjà la cohue. Les vendeurs de la billetterie font passer en priorité ceux qui sont là pour acheter des places pour ce concert (c’est-à-dire presque tout le monde ; seul un couple de retraités peste contre ces jeunes qui les doublent à cause de ce Mika). A 10h30 il ne reste que 40 places à la Fnac des Ternes. Bon alors, combien on en prend ? Allez, 10, tant qu’à faire, on trouvera forcément quelqu’un à qui ça... [Lire la suite]
Posté par marc o à 12:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 septembre 2007

Avez-vous pensé à remettre les flammes?*

Vol (au dessus d’un nid de) dans un coucouAvoir un ami dont le passe-temps est de piloter de petits avions comporte certains avantages (dont la plupart des gens n’apprécient pas toute la valeur) : il peut par exemple occuper agréablement les dimanches après-midi, en nous faisant découvrir la campagne francilienne vue du ciel. Observer les châteaux des Yvelines et passer près des usines. Et il peut également amener au bord de l’écoeurement grâce à des 360° joliment soignés. Heureusement qu'il est précisé "Vrilles interdites -... [Lire la suite]
Posté par marc o à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2007

Juan en boîte...

Juan est fatigué. Tous les soirs, c'est le même spectacle. Des jeunes "branchés", habillés à la dernière mode, viennent se déhancher sur de la musique électronique. Lui il appelle plutôt ca du bruit. Il fait sombre, et l'air est vicié par diverses fumées qui piquent les yeux. Les stroboscopes de toutes les couleurs lui donnent presque autant mal à la tête que les rythmes assourdissants que cette jeunesse semble apprécier. Il n'est pas vieux, pourtant, Juan. Un peu plus de la trentaine, c'est tout. Mais lui, il a une autre... [Lire la suite]
Posté par marc o à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2007

Les débuts de la photographie

Commençons par le commencement. Je prétends apprendre la photo, il faut donc en revenir aux basiques. Après un conflit avec le prof de photojournalisme à propos du prénom de M. Niépce (qui comme chacun sait est Nicéphore, mais lui soutenait que c’était Joseph ; Wikipédia a tranché en donnant Joseph Nicéphore), me voici au labo photo de la fac pour mes premiers pin holes. Qu’est-ce qu’un pin hole ? (sténopé, en français). En gros, c’est une photo réalisée à partir d’un appareil primitif. Je m’explique sur le « primitif » : une boîte de... [Lire la suite]
Posté par marc o à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2007

Première pause...

Ca faisait longtemps, alors voilà: je repars sur la route, une petite semaine à Salvador, le temps d'apprécier les joies des préparatifs du Carnaval. J'hésitais entre Salvador et Rio, comme d'habitude je nie le choix et fais les deux. On met le blog en pause pendant quelques jours, le temps de faire quelques découvertes, en vous souhaitant de joyeuses festivités carnavalesques...;-)
Posté par marc o à 18:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 décembre 2006

Welcome to the world, Lisa!

J’aime les maternités. Synonymes de joies, bien souvent, de malheurs parfois. Joie d’une délivrance attendue, malheur d’un futur mort-né. Joie d’une promesse d’avenir, malheur d’un bonheur avorté. Celle de la Muette m’a vu 3 fois ces deux dernières années, uniquement pour des joies, et de nouveaux petits cousins. Les couloirs aseptisés, les odeurs désinfectées, le lino au sol et aux murs ; et des cris, des hurlements, de nourrissons qui n’ont trouvé que ce moyen pour signifier qu’ils ont faim. Ce soir, je suis à nouveau... [Lire la suite]
Posté par marc o à 23:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 décembre 2006

Non, je ne suis pas fâché avec mon coiffeur.

C'est plutôt lui qui a voulu se fâcher avec moi quand je lui ai demandé de couper. "5 centimètres, c'est beaucoup trop". "Oui mais vous comprenez, j'ai une pression familiale forte." (et vlan, merci Papa-Maman) "Vous voulez que je vous fasse un mot d'excuse pour vos parents? C'est vraiment trop dommage de les couper". Ca va aller, merci Monsieur, je vais leur faire plaisir, quand même, je leur dois bien ça. Ce charmant coiffeur a cependant tenu à ce que je récupère les cadavres de boucles gisant sur le carrelage. "Dans une petite... [Lire la suite]
Posté par marc o à 15:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]